HEINEKEN CUP

Heineken_Cup

HEINEKEN CUP

ORGANISATION ET REGLES DE L'EPREUVE 

PRESENTATION

  • La coupe d'Europe de Rugby à XV, connue sous le nom de son sponsor néerlandais "Heineken Cup", ou "HCup" en France du fait des restrictions liées à l'application des lois sur l'interdiction des publicités pour les boissons alcoolisées, est née en 1995 d'une initiative du COMITE DES SIX NATIONS souhaitant l'organisation d'une épreuve internationale interclubs rassemblant des clubs ou franchises régionales issus des nations disputant le Tournoi des 6 Nations.
    Une entité commerciale de droit irlandais, l'EUROPEAN CLUB RUGBY, ayant son siège comme les autres organisations internationales à DUBLIN, constituée de représentants des six Fédérations concernées, et des Ligues Nationales des Clubs Professionnels anglais et français d'où sont issues les équipes de ces deux nations, a la charge de l'organisation sportive de cette épreuve, tant dans le domaine sportif (organisation, calendrier, arbitrage et discipline) qu'économique (sponsoring, droits télévisés, etc ...) et financier.
  • Bien que d'un grand intérêt sportif, cette épreuve n'a pas encore atteint sa maturité ni son point d'équilibre et fait l'objet de vives polémiques entre participants, avec menaces de retraits de la compétation. En effet, cette épreuve n'apparaît pas équilibrée et favorise incontestablement certaines Fédérations (nations celtes, rejointes maintenant par l'Italie), qui en ont fait l'axe central de l'organisation de leur professionnalisme, avec création autoritaire de franchises où sont rassemblés les meilleurs joueurs, suppression des championnats professionnels internes, pour l'intérêt supérieur et les succès de leur équipe nationale, but ultime de cette organisation "prussienne",  dirigiste et centraliste, bien éloignée des thèses libérales.
    Dans cette organisation, les nations riches (Angleterre, France), à fort potentiel économique, dotées d'une base de licenciés sans commune mesure avec leurs adversaires, mais engagées prioritairement dans des championnats nationaux essentiels pour la popularité et l'expansion du rugby et le bon équilibre économique et financier des clubs, épuisant pour les organismes des joueurs,  ne sont inconstestablement pas sur un pied d'égalité avec les Celtes et sont souvent condamnés à jouer les faire-valoir avec leur équipe "bis", ou de vache à lait économique pour leurs adversaires.
    La Ligue Professionnelle anglaise, suivie assurément par la Ligue française, ont demandé une modification sensible dans l'organisation de l'épreuve, à l'occasion des prochaines discussions qui doivent présider à son déroulement à partir de 2014.

FORMAT DE L'EPREUVE

NOMBRE D'EQUIPES


Depuis 1999, le nombre d'équipes disputant la HCUP s'élève à 24 ; elles proviennent des 6 Nations disputant le Tournoi du même nom.

Il s'agit pour l'Angleterre et la France d'équipes disputant le championnat anglais (AVIVA CUP) ou français (TOP 14) de première division professionnelle, et pour les nations celtes et l'Italie de franchises professionnelles créees par leurs fédérations respectives et rassemblées au sein d'un championnat multinational appelé "RABO PRO12" du nom de son sponsor actuel (anciennes "Ligue Celtique", puis "Magner's League").

  • France : 6 représentants français sont les six équipes de clubs classées aux six premières places du championnat professionnel TOP 14 qui comporte 14 équipes ; la représentation nationale française est donc sujette à variations d'une année sur l'autre ;

  • Angleterre : 6 équipes de clubs classées aux six premières places du championnat professionnel AVIVA CUP, qui comporte 12 équipes ; la représentation anglaise est donc sujette à variations d'une année sur l'autre.

  • Irlande : 3 franchises, choisies parmi les quatre existantes en fonction de leurs résultats en ROBODIRECT PRO12

  • Pays-de-Galles : 3 franchises, choisies parmi les quatre existantes, en fonction de leurs résultats en RABODIRECT PRO12et Coupe Anglo-Galloise

  • Ecosse : les 2 franchises existantes disputant la RABODIRECT PRO12 sont automatiquement qualifiées pour la HEINECKEN CUP, quel que soit leurs résultats

  • Italie : les deux franchises engagées par la Fédération Italienne en RABODIRECT PRO 12 sont automatiquement qualifiées pour la HEINECKEN CUP, quel que soit leurs résultats

Les deux places supplémentaires sont réservées à une équipe  des Fédérations dont un représentant a remporté l'HEINECKEN CUP ou la AMLIN CUP.

Cependant, l'ANGLETERRE et la FRANCE ne pouvant avoir plus de 7 représentants dans la HEINECKEN, s'il advient que des équipes représentantes de l'une de ces Fédérations remportent à la fois l'HEINECKEN CUP et l'AMLIN CUP, la vingt-quatrième place de la HEINECKEN CUP va au représentant de l'une des autres Fédérations ayant le meilleur classement européen, mais n'étant pas qualifiée jusque là (puisque l'ECOSSE et l'ITALIE ne possèdent que deux franchises professionnelles, toutes deux qualifiées en H.Cup, la 24eme place revient alors à la franchise irlandaise ou galloise terminant dernière pour sa fédération en RABODIRECT PRO 12)

DUREE de l'EPREUVE

L'Heineken Cup est la la plus récente parmi les grandes épreuves de l'hémisphère nord, apparue alors que les autres compétitions (championnaits nationaux, tournoi des 6 nations, tournées d'été -juin- et d'automne -novembre-, coupe du monde) remplissaient déjà abondamment le calendrier international. Apparue sur un mode mineur en 1995, elle atteint son plein développement actuel à 24 clubs à la fin du siècle ; en raison des six journées de matches de poule qu'exigeait une telle organisation, plus trois journées de phases finales, ce sont neuf dates qui ont du être dégagées dans un calendrier déjà surchargé.

Les journées de Heineken Cup sont donc parcellisées, venant interrompre les championnats nationaux, à des dates où ceux-ci sont déja pleinement lancés.
Pendant les phases de poule, chaque journée s'étale sur les trois jours d'un week-end, les premiers se déroulant le vendredi soir, les derniers le dimanche soir, tous étant diffusés par les chaînes de télévision ayant acquis les droits de retransmission de la Heineken Cup :

  • deux journées ont lieu au mois d'octobre, les deuxième et troisième week-end du mois pour 2012.
  • deux journées ont lieu au mois de décembre, les econd et troisième week-end du mois pour 2012.
  • deux journées ont lieu au mois de janvier, les second et troisième week-end du mois pour 2013 ;

A l'issue de ces six journées, les six qualifiés pour les phases éliminatoires sont connus ; l'Heineken s'interrompt alors pendant deux mois, laissant la place aux matches du Tournoi des 6 Nations, qui doublonnent souvent avec les matches de championnats nationaux. La compétition reprend alors au mois d'avril pour les matches éliminatoires de phase finale :

  • quarts de finale le premier week-end d'avril en 2013, une semaine après Pâques
  • demi-finale le quatrième week-end d'avril

La compétittion se termine au mois de mai, partageant alors la vedette avec les phases finales des championnats nationaux

  • finale le troisième week-end du mois de mai (week-end de Pentecôte en 2013)

Cet important saucissonnage nuit incontestablement à l'intérêt et à la lisibilité de l'épreuve ; toutes les nations engagées ont fait d'incontestables efforts pour insérer l'épreuve dans un calendrier démentiel dans un sport aussi éprouvant physiquement, mais la situation actuelle doit être améliorée pour l'intérêt d'une épreuve magnifique et de haut niveau, mais dont le fil se perd dans les entrelacs des matches internationaux et des championnats nationaux.

 

ATTRIBUTION DES POINTS

Durant la phase de championnat, où chaque équipe rencontre chacun de ses trois adversaires à domicile et à l'extérieur, l'attribution des points est conforme aux standards internationaux de l'IRP :

  • 4 points pour une victoire
  • 2 points pour un match nul
  • 0 point pour une défaire

Ce système est complété par un système de bonus, censé favoriser un jeu offensif

  • bonus offensif : 1 point de bonus offensif vient récompenser la ou les équipes ayant inscrit au moins 4 essais lors de la rencontre
  • bonus défensif : 1 point de bonus défensif vient récompenser l'équipe ayant perdu le match avec un écart maximal de 7 points

Les deux bonus sont cumulables : ainsi, une équipe ayant perdu son match par sept points (ou moins d'écart), et ayant marqué 4 essais, marque deux points de bonus, à l'instar de celle qui a réalisé un match nul

 

DEROULEMENT DE L'EPREUVE

PHASE DE POULE QUALIFICATIVE

Constitution des Poules :

Les 24 équipes qualifiées sont réparties dans quatre chapeaux de six équipes.

Les équipes sont classées selon le classement européen ERC qui attribue des points aux équipes en fonction de leurs résultats sur les quatre dernières années.

L'équipe vainqueur de la Coupe l'année écoulée et les cinq équipes les mieux classées au classement ERC consituent le chapeau n° 1 ; les six équipes suivantes constituent le chapeau n° 2, les six suivantes le chapeau n° 3 et les six dernières le chapeau n°4.

La constitution d'une poule est effectuée par tirage au sort d'une équipe dans chanque chapeau ; ainsi il ne peut y avoir deux équipes d'une même Fédération dans chanque poule, hors le cas de l'Angleterre ou de la France lorsqu'elles ont sept qualifiés.

Déroulement des matches et classement final :

Au sein d'une poule, chacun des équipes joue deux fois contre ses trois adversaires, (à domicile et à l'extérieur), ce qui fait un total de 12 matches par poule.

A l'issue de ces matches, chaque équipe est classée au sein de cette poule conformément aux critères d'attribution des points vus ci-dessus.

Le premier de chaque poule, ainsi que les deux meilleurs seconds de poule ayant obtenu le plus de points sont qualifiés pour la phase éliminatoire (1/4 de finale) ; si parmi les meilleurs seconds, deux équipes d'une même poule sont ex-aequo, elles sont départagées par les résultats cumulés de leurs deux matches de poule ; si elles sont toujours ex-aequo, au nombre d'essais marqués, enfin à la meilleure différence de points. Si les équipes classées secondes ex-aequo pour une place qualificative n'appartiennent pas à la même poule, elles sont départagées par leurs résultats globaux durant la phase de poule, d'abord en fonction du nombre d'essais marqués, puis la différence de points (points marqués - points encaissés), puis en fonction du nombre de joueurs suspendus. En cas d'égalité absolue sur tous ces critères, un tirage au sort désigne le qualifié.

Parmi les seconds de poule, ceux classés troisième, quatrième et cinquième sont directement reversés en 1/4 de finale du Challenge Européen, l'AMLIN CUP

PHASE FINALE : MATCHES ELIMINATOIRES

Les trois tours de phases finales (1/4 finale, 1/2 finale et finale) se disputent donc sur un match éliminatoire ; en cas d'égalité au terme de la rencontre, les équipes sont départagées par une prolongation de deux fois dix minutes. Si elle n'est pas suffisante, la victoire va à l'équipe ayant inscrit le plus d'essais : en dernier recours, une séance de tir au but (équivalent du tir de pénalty au football) sert de critère pour désigner le vainqueur.

1/4 finales :

Il rassemble les 6 équipes vainqueurs de leur poule respective, et les deux meilleurs seconds. qui, en fonction des points obtenus, sont classées de UN à HUIT ; avec ce système, deux équipes ayant disputé la même poule peuvent donc se rencontrer une troisième fois, sur un terrain qui n'est pas neutre puisque étant celui de l'équipe la mieux classée.

  • L'équipe classée n°1    rencontre l'équipe n°8
  • L'équipe classée n°2 rencontre l'équipe n°7
  • L'équipe classée n°3 rencontre l'équipe n°6
  • L'équipe classée n°4 rencontre l'équipe n°5

Le classement obtenu au terme des poules est très important, déterminant dans la plupart des cas ! En effet, les équipes classées 1 à 4 ont l'énorme avantage de disputer leur 1/4 de finale à domicile, devant leur public

1/2 finales :

Chaque match est éliminatoire.
Elles sont tirées au sort parmi les quatre équipes qualifiées ; elles se jouent sur un stade neutre, mais dans le pays de l'équipe dont le nom est sorti premier lors du tirage au sort entre les quatre qualifiés.

Ces stades doivent cependant posséder une contenance minimale de 20.000 places assises, et être situés dans le pays désigné pour recevoir le match ; des exceptions ont été admises cependant ces dernières années, notammant avec le BIARRITZ OLYMPIQUE disputant ses 1/2 finales 2008 ET 2010  au stade d'Anoeta à SAINT-SEBASTIEN en ESPAGNE, stade le plus proche de BIARRITZ parmi ceux correspondant aux critères de l'ERC.

Finale :

La finale a lieu dans un stade désigné par l'ERC un an à l'avance, ce qui est parfois pénalisant pour les supporters et l'intérêt de la rencontre lorsque les deux équipes qualifiées sont issues de la même Fédération : la finale 2012 entre deux franchises irlandaises a eu lieu au stade de Twikenham à Londres, alors que les finales entre équipes françaises se sont déroulées à DUBLIN en 2003 (Stade Toulousain -USA Perpignan), et à MURRAYFIELD en 2005 (Stade Toulousain - Stade Français), celle de 2010 au Stade de France (Biarritz Olympique - Stade Toulousain) constituant l'exception.

Le vainqueur de ce match remporte pour un an la HEINEKEN CUP et le titre de CHAMPION d'EUROPE.

 

Imprimer E-mail