Coupe du Monde 2019

Poule A Poule B Poule C Poule D
Irlande Nouvelle-Zélande Angleterre Australie
Ecosse Afriquedu-Sud France Pays-de-Galles
Japon Italie Argentine Géorgie
Russie Namibie États-Unis Fidji
Samoa Canada Tonga Uruguay

 

 

date
vendredi 20 septembre
samedi 21 septembre
samedi 21 septembre
samedi 21 septembre
dimanche 22 septembre
dimanche 22 septembre
dimanche 22 septembre
lundi 23 septembre
mardi 24 septembre
mercredi 25 septembre
jeudi 26 septembre
jeudi 26 septembre
samedi 28 septembre
samedi 28 septembre
samedi 28septembre
dimanche 29 septembre
dimanche 29 septembre
Lundi 30 septembre
mercredi 2 octobre
mercredi 2 octobre
jeudi 3 octobre
jeudi 3 octobre
vendredi 4 octobre
samedi 5 octobre
samedi 5 octobre
samedi 5 octobre
dimanche 6 octobre
dimanche 6 octobre
mardi 8 octobre
mercredi 9 octobre
mercredi 9 octobre
mercredi 9 octobre
vendredi 11 octobre
samedi 12 octobre
samedi 12 octobre
samedi 12 octobre
dimanche 13 octobre
dimanche 13 octobre
dimanche 13 octobre
dimanche 13 octobre
 
samedi 19 octobre
samedi 19 octobre
dimanche 20 octobre
dimanche 20 octobre
 
samedi 26octobre
dimanche 27 octobre
 
vendredi 1er Novembre
samedi 2 novembre
Stade
Tokyo
Sapporo
Tokyo
Yokohama
Higashiosaka
Yokohama
Sapporo
Toyota
Kumagaya
Kamaishi
Fukuoka
Kobe
Higashiosaka
Shizuoka
Toyota
Kumagaya
Tokyo
Kobe
Fukuoka
Oita
Higashiosaka
Kobe
Shizuaka
Oita
Tokyo
Toyota
Tokyo
Kumamoto
Kobe
Kumagaya
Shizuoka
Oita
Shizuoka
Toyota
Yokohama
Fukuoka
Kamaishi
Higashiosaka
Kumamoto
Yokohama
 
Oita
Tokyo
Oita
Tokyo
 
Yokohama
Yokohama
 
Tokyo
Yokohama
heure
12:45
06:45
09:15
11:45
07:15
09:45
12:15
12:15
12:15
07:15
09:45
12:45
06:45
09:15
11:45
07:15
09:45
12:15
09:45
12:15
07:15
12:15
11:45
07:15
10:00
12:30
06:45
09:45
12:15
06:45
09:15
11:45
12:15
06:45
10:15
12:45
05:15
07:45
10:15
12:15
 
09:15
12:15
09:15
12:15
 
10:00
10:00
 
10:00
10:00
Equipes
Japon 30 / Russie 10
Australie 39 /  Fidji 21
France 23 / Argentine 21
Nouvelle-Zélande 23 / Afrique-du-Sud 13
Italie 47/ Namibie 22
Irlande 27 / Ecosse 3
Angleterre 35 / Tonga 3
Pays-de-Galles 43 / Georgie 14
Russie 9 / Samoa 34
Fidji 30 / Uruguay 27
Italie 48 / Canada 7
Angleterre 45 / Etats-Unis 7
Argentine 28 / Tonga 12
Japon 19 / Irlande 12
Afrique-du-Sud 57 / Namibie 3
Georgie 33 / Uruguay 7
Australie 25 / Pays-de-Galles 29
Ecosse 34 / Samoa 0
France 33 / Etats-Unis 9
Nouvelle-Zélande 63 / Canada 0
Georgie 10 / Fidji 45
Irlande 35 / Russie 0
Afrique-du-Sud 49 / Italie 3
Australie 45/ Uruguay 10
Angleterre 39 / Argentine 10
Japon 38 / Samoa 19
Nouvelle-Zélande 71/ Namibie 9
France 23 / Tonga 21
Afrique-du-Sud 66 / Canada 7  
Argentine 47 / Etats-Unis 17
Ecosse 61 / Russie 0
Pays-de-Galles 29/ Fidji 17
Australie 27 / Georgie 8
Nouvelle-Zélande / Italie
ANNULE
Angleterre / France
ANNULE
Irlande 47 / Samoa 5
Namibie / Canada
ANNULE
Etats-Unis 19 / Tonga 31
Pays-de-Galles 35 / Uruguay 13
Japon 28 / Ecosse 21
 
Angleterre 40 / Australie 16
Nouvelle-Zélande 46 / Irlande 14
Pays-de-Galles 20 / France 19
Japon 3 / Afrique-du-Sud 26
 
Angleterre 17 / Nlle Zélande 9
Pays-de-Galles 16 / Afrique du Sud 19
 
Nlle Zélande 40 / Pays-de-Galles 17
Angleterre 12/ Afrique-du-Sud 32
Poule
A
D
C
B
B
A
C
D
A
D
B
C
C
A
B
D
D
A
C
B
D
A
B
D
C
A
B
C
B
C
A
D
D
B
C
A
B
C
D
A
 
1/4 finale
1/4 finale
1/4 finale
1/4 finale
 
1/2 finale
1/2 finale
 
Troisième place : Nlle Zélande
Champion du monde 2019 : AFRIQUE-DU-SUD
Retransmission
tf1
tf1
tf1
tf1
tf1
tf1
tf1
tmc
tmc
tmc
tmc
tmc
tf1
tmc
tf1
tf1
tf1
tmc
tf1
tmc
tmc
tmc
tf1
tf1
tf1
tmc
tf1
tf1
tmc
tmc
tmc
tmc
tmc
tf1
tf1
tmc
tf1
tf1
tf1
tmc
 
tf1
tf1
tf1
tf1
 
tf1
tf1
 
tf1
 

Imprimer E-mail

Coupe du Monde de Rugby 2015 : programme des retransmissions

date
vendredi 18 septembre
samedi 19 septembre
samedi 19 septembre
samedi 19 septembre
samedi 19 septembre
dimanche 20 septembre
dimanche 20 septembre
dimanche 20 septembre
mercredi 23 septembre
mercredi 23 septembre
mercredi 23 septembre
jeudi 24 septembre
vendredi 25 septembre
samedi 26 septembre
samedi 26 septembre
samedi 26 septembre
dimanche 27 septembre
dimanche 27 septembre
dimanche 27 septembre
mardi 29 septembre
jeudi 1 octobre
jeudi 1 octobre
vendredi 2 octobre
samedi 3 octobre
samedi 3 octobre
samedi 3 octobre
dimanche 4 octobre
dimanche 4 octobre
mardi 6 octobre
mardi 6 octobre
mercredi 7 octobre
mercredi 7 octobre
vendredi 9 octobre
samedi 10 octobre
samedi 10 octobre
samedi 10 octobre
dimanche 11 octobre
dimanche 11 octobre
dimanche 11 octobre
dimanche 11 octobre
 
samedi 17 octobre
samedi 17 octobre
dimanche 18 octobre
dimanche 18 octobre
 
samedi 24 octobre
dimanche 25 octobre
 
vendredi 30 octobre
samedi 31 octobre
Stade
Londres
Gloucester
Cardiff
Brighton
Londres
Brighton
Cardiff
Londres
Gloucester
Cardiff
Londres
Londres
Gloucester
Leeds
Birmingham
Londres
Birmingham
Leeds
Londres
Exeter
Cardiff
Milton Keynes
Cardiff
Milton Keynes
Newcastle
Londres
Leicester
Londres
Leicester
Milton Keynes
Londres
Exeter
Newcastle
Newcastle
Londres
Manchester
Leicester
Exeter
Cardiff
Gloucester
 
Londres
Cardiff
Cardiff
Londres
 
Londres
Londres
 
Londres
Londres
heure
21:00
13:00
15:30
17:30
21:00
13:00
15:30
17:45
15:30
17:45
21:00
21:00
17:45
15:30
17:45
21:00
13/00
15:30
17:45
17:45
17:45
21:00
21:00
15:30
17:45
21:00
15:30
17:45
17:45
21:00
17:45
21:00
21:00
15:30
17:45
21:00
13:00
15:30
17:45
21:00
 
17:00
21:00
14:00
17:00
 
17:00
17:00
 
21:00
17:00
Equipes
Angleterre / Fidji
Tonga / Georgie
Irlande / Canada
Afrique du Sud / Japon
France / Italie
Samoa / Etats-Unis
Pays-de-Galles / Uruguay
Nouvelle-Zelande / Argentine
Ecosse / Japon
Australie / Fidji
France / Roumanie
Nouvelle-Zélande / Namibie
Argentine / Georgie
Italie / Canada
Afrique-du-Sud / Samoa
Angleterre / Pays-de-Galles
Australie / Uruguay
Ecosse / Etats-Unis
Irlande / Roumanie
Tonga / Namibie
Pays-de-Galles / Fidji
France / Canada
Nouvelle-Zelande / Georgie
Samoa / Japon
Afrique-du-Sud / Ecosse
Angleterre / Australie
Argentine / Tonga
Irlande / Italie
Canada / Roumanie
Fidji / Uruguay
Afrique-du-Sud / Etats-Unis
Namibie / Georgie
Nouvelle-Zelande / Tonga
Samoa / Ecosse
Australie / Pays-de-Galles
Angleterre / Uruguay
Argentine / Namibie
Italie / Roumanie
France / Irlande
Etats-Unis / Japon
 
1er poule B / 2e poule A
1er poule C / 1er poule B
1er poule D / 2e poule B
 
 
vainqueur quart-finale 1 / vainqueur quart-finale 2
vainqueur quart-finale 3 / vainqueur quart-finale 4
 
vaincus demi-finales
Match entre les vainqueurs demi-finales pour le titre de Champion du Monde 2015
Poule
A
C
D
B
D
B
A
C
B
A
D
C
C
D
B
A
A
B
D
C
A
D
C
B
B
A
C
D
D
A
B
C
C
B
A
A
C
D
D
B
 
1/4 finale
1/4 finale
1/4 finale
1/4 finale
 
1/2 finale
1/2 finale
 
Petite finale 3e place
Finale
Retransmission
tf1
canal sport
canal
canal sport
tf1
canal sport
canal sport
tf1
canal sport
canal sport
tf1
canal sport
canal sport
canal
tf1
tf1
canal sport
canal sport
canal sport
canal sport
canal sport
tf1
canal
canal
tf1
tf1
tf1
tf1
canal sport
canal sport
canal sport
canal sport
canal
canal
tf1
canal
canal sport
canal
tf1
canal
 
tf1
tf1
tf1
tf1
 
tf1
tf1
 
tf1
tf1

Imprimer E-mail

DES CHAMPIONNATS EUROPEENS INTERCLUBS PROFESSIONNELS

Des championnats internationaux interclubs professionnels en Europe

ercPrésentation et historique :

La Coupe d'Europe de Rugby à XV est née en 1995, avec le professionnalisme, d'une intiative du COMITE DES SIX NATIONS qui souhaitait l'organisation d'une épreuve intenationale interclubs rassemblant les équipes professionnelles ou les franchises régionales des nations disputant le TOURNOI des SIX NATIONS.

Dès l'origine, en l'absence de l'ANGLETERRE, elle fut marquée par l'influence dominante des nations dites "celtes" (Ecosse, Irlande, Pays-de-Galles) dont les championnats nationaux et les clubs en grande difficulté financière n'étaient plus adaptés au monde professionnel et menaçaient le rugby dans ces nations.
Les Fédérations, souvent contre l'avis des clubs, prirent alors en charge la réorganisation professionnelle de ce sport, tant au niveau sportif que commercial et financier (ce qui est légalement impossible en France où les Ligues sont impératives pour la gestion des championnats professionnels, car une instance ne peut être Juge et Partie et doit en-sus pouvoir être contrôlée et sanctionnée par une instance neutre dotée du pouvoir sanctionnateur, conformément aux dispositions légales qui s'imposent en droit administratif, avec par exemple les cours régionales des comptes pour contrôler les budgets des collactivités locales, départementales ou régionales, ou la Cour des Comptes pour l'Etat et ses participations dans les grandes entreprises publiques)

heineken cupHeineken CupFaute d'unité légale européenne et en l'absence de toute jurisprudence de l'IRB, ce sont les nations "celtes", sur-représentées par leurs Fédérations, qui dictèrent leurs conditions puisqu'elles devaient reconstuire leurs équipes professionnelles et leurs épreuves. Le modèle qu'elles adoptèrent fut le modèle pyramidal des nations de l'hémisphère sud, avec leur élite regroupée dans deux sélections régionales, les fameuses franchises, centres de préparation de l'équipe nationale ; ces joueurs étaient sous-contrat financier avec leur fédération, qui pouvait ainsi penser à la reconstruction de leur équipe nationale. Cette préparation, qui avait donné de si bons résultats dans les nations de l'hémisphère, donnait un avantage considérable aux équipes de ces nations, puisque les joueurs sous contrat disputaient essentiellement les matches de Coupe d'Europe, puis les matches internationaux. Face à des adversaires laminés physiquement par leur championnat professionnel domestique, qui accusaient un évident manque de fraîcheur physique face à leurs adversaires celtes, les résultats des franchises et des équipes nationales (essentiellement galloises et irlandaises) ne tardèrenet pas à les porter au premier plan du rugby mondial.

Ce système privilégiait d'autant ces nations, qu'elles contrôlaient l'organe  chargé de la préparation et de la gestion des épreuves, de la discipline et de l'arbitrage, mais plus encore de la gestion commerciale et financière, avec notamment la redistribution des bénéfices commerciaux et des droits télévisuels ! Cet organe, du nom d'ERC, avait un statut de droit commercial irlandais et intervenait donc sur l'organisation de l'épreuve, l'arbitrage et la discipline : dans l'organisation, les franchises celtes, rejointes plus tard par l'Italie, bénéficiaient d'une sur-représentation choquante, puisqu'elles étaient automatiquement qualifiées pour la Coupe d'Europe, sans prise en compte de leurs résultats dans le championnat qu'elles avaient crée, la LIGUE CELTE, qu'elles pouvaient faire disputer par leurs espoirs, laissant au repos leurs meilleurs joueurs pour les matches internationaux et les épreuves de la Coupe d'Europe. Ligue anglaise et ligue française n'avaient que six représentants chacun !

Sur le plan de l'arbitrage, les arbitres oeuvrant dans la Ligue Celte étaient également sur-représentés, puisque ce sont leur "nationalité" et non leur rattachement à la Ligue Celte qui étaient pris en compte ; non pas qu'ils fussent malhonnêtes bien entendu, mais les "franchises" bénéficiaient de l'avantage de bien connaître ces arbitres puisqu'ils intervenaient égalerment dans leur championnat domestique dont ils connaissaient mieux les joueurs. On vit ainsi un arbitre gallois accompagner la victoire de la Province du Munster en Coupe d'Europe en les arbitrant successivement dans le dernier match de poule décisif pour leur qualification pour les phases finales, puis à nouveau pour les quart-de-finale, les demi-finale et la finale dont ils furent bien sûr les vainqueurs !

Par ailleurs, et malgré l'incohérence légale qui autorisait une société commerciale à rompre de facto le contrat commercial d'un joueur avec son club employeur, on ne put qu'être choqué au fil des ans lors de multples incidents, qu'une faute de jeu ou une brutalité, ne soit pas sanctionnée de la même façon en fonction de la nationalité du joueur. C'est ainsi qu'un joueur français put écoper de 52 semaines de suspension  (donc rupture de son contrat de travail), alors qu'un joueur international irlandais  ne recevait tout au plus qu'une semaine (et encore !) de suspension pour la même faute.

amlin challenge cup trophyAmlin CupMais le plus grave pour un monde professionnel, c'est la façon dont l'ERC redistribuait les bénéfices réalisés entre les nations et les clubs ; les nations celtes et l'Italie se partageaient la plus grande part du magot bien sûr, justifiant qu'elles représentaient quatre nations (mais un seul championnat) , l'Angleterre et la France se partageaient les restes ! Situation inacceptable puisque ANGLETERRE et FRANCE étaient les plus grands contributeurs par les droits télévisuels versés par leurs chaînes de télévision et entretenaient ainsi les équipes professionnelles et les joueurs professionnels des nations celtes qui pouvaient dans ces conditions dominer sans difficulté le rugby européen.

Tout bénéfice pour ces nations bien entendu ;  comme le relève le vieux proverbe français, "mais tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise" ; et elle se brisa lorsque la Ligue française et la Ligue anglaise refusèrent de renouveler le contrat de l'ERC qui se terminait en 2014 et leur était outrancièrement  défavorable que c'en était caricatural, en précisant qu'elles créaient une nouvelle épreuve européenne ouverte à leur Ligue et aux franchises celtes qui le souhaiteraient. C'était donc la fin de la poule aux oeufs d'or pour ces nations, qui firent quelques concessions aux privilèges qu'elles s'étaient octroyés depuis vingt ans et intégrèrent le nouveau dispositif plus juste et égalitaire.

Mis en place lors de la saison 2014-2015, il repose sur une nouvelle structure administrative, l'EUROPEAN PROFESSIONNAL CLUB RUGBY, qui organise, gère et contrôle deux nouvelles compétations qui succèdent à la HCUP et à l'AMLIN CUP, l'EUROPEAN RUGBY CHAMPIONS CUP et l'EUROPEAN RUGBY CHALLENGE CUP.

Imprimer E-mail

CHALLENGE EUROPEEN

Heineken_Cup

EUROPEAN CHALLENGE CUP

ORGANISATION ET REGLES DE L'EPREUVE 

PRESENTATION

L'European Challenge Cup, ou "Amlin Cup" du nom de son sponsor actuel, est le seconde épreuve européenne interclubs ; elle est née d'une initiative de l'A.E.R un an après la Coupe d'Europe, en 1996.

Elle est ouverte aux représentants des six pays participants au "Tournoi des 6 Nations" (Angleterre - France - Ecosse - Irlande - Italie - Pays de Galles -) plus la Roumanie, et parfois de l'Espagne, et du Portugal.
Sur délégation des Fédérations participantes, l'organisation de cette épreuve sur les plans sportifs (règles - matches - arbitrage - discipline), économiques et financiers (notamment les droits de transmission TV) appartient à une société de droit irlandais, l'EUROPEAN RUGBY CUP, où siègent des représentants des Fédérations et des Ligues des Clubs Professionnels concernés.

Epreuve récente, elle n'a pas encore atteint la maturité et ses règles de participation, d'organisation sont encore sujets à des fréquentes modifications ; d'abord nommée "Conférence Européenne", elle prit en 1998 le nom de CHALLENGE EUROPEEN.. Du fait des accords de sponsoring, elle prit le nom de "PARKER PEN SHIELD" de 2001 à 2003, de "PARKER PEN CHALLENGE CUP" de 2003  à 2005, avec d'être sponsorisée par le Groupe d'Assurances AMLIN dont elle porte le nom.

D'abord conçue comme une épreuve permettant aux clubs professionnels européens de disputer une épreuve internationale, elle a été profondément perturbée par la décision de regroupement de leurs clubs en un nombre réduit de franchises regroupant toute leur élite prise par les fédérations écossaises, galloises, irlandaises, rejointes en 2010 par la Fédération Italienne ; de ce fait, ces fédérations voient la quasi-totalité de leurs représentants engagés en COUPE d'EUROPE à laquelle ils consacrent leurs forces vives, et n'ont plus, ou qu'un nombre très limité, de franchises pouvant disputer le CHALLENGE EUROPEEN.

Initialement crée comme une compétition de 24 équipes professionnelles, le CHALLENGE EUROPEEN a été ramené à un format de 20 équipes.

 

FORMAT DE L'EPREUVE

NOMBRE D'EQUIPES

Actuellement, cette épreuve est disputée par 20 équipes, qui sont celles non qualifiées dans les trois grands championnats professionnels européens pour la COUPE d'EUROPE :

  • ANGLETERRE : les 6 équipes d'AVIVA CHAMPIONSHIP arrivées aux six dernières places non qualificatives pour la COUPE d'EUROPE ; lorsqu'une équipe anglaise remporte la COUPE d'EUROPE ou l'AMLIN CHALLENGE CUP (qualificative pour la COUPE d'EUROPE), l'Angleterre est représentée par sept équipes.(équipes classées 7 à 11 d'AVIVA CHAMPIONSHIP, plus le promu de RFU CHAMPIONSHIP)
  • FRANCE : les 8 équipes de TOP 14 arrivées aux huit dernières places de la compétition non qualificatives pour la COUPE d'EUROPE sont engagées pour l'AMLIN CUP (6 équipes classées 7 à 12, plus les deux promues de PRO D2)
  • ECOSSE : 0 représentant ; la Fédération écossaise ayant regroupé son élite au sein de 2 franchises engagées en COUPE d'EUROPE, ne peut présenter d'équipe professionnelle en CHALLENGE EUROPEEN)
  • IRLANDE : 1 Franchise, celle qui parmi les 4 franchises irlandaises engagées en RABODIRECT PRO12 a obtenu le plus mauvais classement. Dans la mesure ou une franchise irlandaise remporte la COUPE d'EUROPE ou le CHALLENGE EUROPEEN, les 4 franchises disputent la COUPE d'EUROPE et le pays n'est pas représenté en AMLIN CUP.
  • ITALIE : Depuis la saison 2010-2011, les deux franchises italiennes crées par la Fédération Italienne disputant le championnat RABODIRECT PRO12 et la COUPE d'EUROPE, il revient aux quatre clubs ayant obtenu le meilleur classement au championnat interne italien de disupter le CHALLENGE EUROPEEN.
  • PAYS-de-GALLES : 1 franchise, celle ayant obtenu le plus mauvais résultat parmi les quatre franchises galloises engagées en RABODIRECT PRO12 ; si une franchise galloise remporte la COUPE d'EUROPE ou le CHALLENGE EUROPEEN, toutes les franchises sont engagées en COUPE d'EUROPE l'année suivante et la Fédération galloise ne peut engager d'équipe en AMLIN CUP
  • ROUMANIE : Une franchise, les "BUCARESTI OAKS", crée pour l'occasion

En fonction des réusltats de l'année précédente, et si une Fédération ne peut inscrire le nombre d'équipes qui lui est réservé en CHALLENGE EUROPEEN, ce sont l'ESPAGNE ou le PORTUGAL qui sont engagés avec leur meilleur représentant.

DUREE de l'EPREUVE

L'Heineken Cup est la la plus récente parmi les grandes épreuves de l'hémisphère nord, apparue alors que les autres compétitions (championnaits nationaux, tournoi des 6 nations, tournées d'été -juin- et d'automne -novembre-, coupe du monde) remplissaient déjà abondamment le calendrier international. Apparue sur un mode mineur en 1995, elle atteint son plein développement actuel à 24 clubs à la fin du siècle ; en raison des six journées de matches de poule qu'exigeait une telle organisation, plus trois journées de phases finales, ce sont neuf dates qui ont du être dégagées dans un calendrier déjà surchargé.

Les journées de Heineken Cup sont donc parcellisées, venant interrompre les championnats nationaux, à des dates où ceux-ci sont déja pleinement lancés.
Pendant les phases de poule, chaque journée s'étale sur les trois jours d'un week-end, les premiers se déroulant le vendredi soir, les derniers le dimanche soir, tous étant diffusés par les chaînes de télévision ayant acquis les droits de retransmission de la Heineken Cup :

  • deux journées ont lieu au mois d'octobre, les deuxième et troisième week-end du mois pour 2012.
  • deux journées ont lieu au mois de décembre, les econd et troisième week-end du mois pour 2012.
  • deux journées ont lieu au mois de janvier, les second et troisième week-end du mois pour 2013 ;

A l'issue de ces six journées, les six qualifiés pour les phases éliminatoires sont connus ; l'Heineken s'interrompt alors pendant deux mois, laissant la place aux matches du Tournoi des 6 Nations, qui doublonnent souvent avec les matches de championnats nationaux. La compétition reprend alors au mois d'avril pour les matches éliminatoires de phase finale :

  • quarts de finale le premier week-end d'avril  en 2013, une semaine après Pâques
  • demi-finale le quatrième week-end d'avril

La compétittion se termine au mois de mai, partageant alors la vedette avec les phases finales des championnats nationaux

  • finale le troisième week-end du mois de mai (week-end de Pentecôte en 2013)

Cet important saucissonnage nuit incontestablement à l'intérêt et à la lisibilité de l'épreuve ; toutes les nations engagées ont fait d'incontestables efforts pour insérer l'épreuve dans un calendrier démentiel dans un sport aussi éprouvant physiquement, mais la situation actuelle doit être améliorée pour l'intérêt d'une épreuve magnifique et de haut niveau, mais dont le fil se perd dans les entrelacs des matches internationaux et des championnats nationaux.

 

ATTRIBUTION DES POINTS

Durant la phase de championnat, où chaque équipe rencontre chacun de ses trois adversaires à domicile et à l'extérieur, l'attribution des points est conforme aux standards internationaux de l'IRP :

  • 4 points pour une victoire
  • 2 points pour un match nul
  • 0 point pour une défaire

Ce système est complété par un système de bonus, censé favoriser un jeu offensif

  • bonus offensif : 1 point de bonus offensif vient récompenser la ou les équipes ayant inscrit au moins 4 essais lors de la rencontre
  • bonus défensif : 1 point de bonus défensif vient récompenser l'équipe ayant perdu le match avec un écart maximal de 7 points

Les deux bonus sont cumulables : ainsi, une équipe ayant perdu son match par sept points (ou moins d'écart), et ayant marqué 4 essais, marque deux points de bonus, à l'instar de celle qui a réalisé un match nul

 

DEROULEMENT DE L'EPREUVE

PHASE DE POULE QUALIFICATIVE

Constitution des Poules :

Déroulement des matches et classement final :

Vingt équipes ou franchises disputent cette phase de la compétition.

Elles sont organisées en cinq poules coimprenant chacune quatre équipes

Au sein d'une poule, chacun des équipes joue deux fois contre ses trois adversaires, (à domicile et à l'extérieur), ce qui fait un total de 12 matches par poule.

A l'issue de ces matches, chaque équipe est classée au sein de cette poule conformément aux critères d'attribution des points vus ci-dessus.

Les premiers de chaque poule sont qualifiés pour les quart de finale ; depuis une réforme intervenue en 2010, ils sont rejoints par les équipes ayant terminé second de leur poule en COUPE d'EUROPE et classées 3eme, 4eme et 5eme meilleurs seconds, puisque les deux meilleurs seconds sont directement qualifiés pour les 1/4 de finale de COUPE d'EUROPE

 

PHASE FINALE : MATCHES ELIMINATOIRES

 

Quarts de finale :

Les quatre meilleurs vainqueurs de cinq poules de phase qualificative sont classées n°1 à 4 et reçoivent à domicile pour disputer le 1/4 de finale ;
Les 3 équipes parachutées depuis la phase qualificative de la COUPE d'EUROPE sont classés 5 à 7, en fonction du nombre de points obtenus lors de la phase qualificative de la HEINEKEN CUP où chacune a terminé sedonce de son poule
Le cinquième vainqueur de poule de la phase qualificative CHALLENGE EUROPEEN est classé numéro 8.

L'équipe classée n°1 reçoit en 1/4 à domicile l'équipe classée n°8 ; le n° 2 reçoit le n°7 ; le n°3 reçoit le n°6 ; et le n° 4 reçoit le n°5.

A l'issue de ce match, les quatres vainqueurs sont qualifiés pour les 1/2 finale.

Demi-finales :

Depuis le réforme intervenue en 2009-2010, c'est un strict  tirage au sort qui détermine les oppositions en 1/2 finale, à l'encontre de ce qui se pratiquait jusqu'alors où les oppositions entre les quatre qualifiés étaient déterminé en fonction du classement établi par l'ERC avant les 1/4 de finale.

Contrairement à l'HEINEKEN CUP où les 1/2 ont lieu sur terrain neutre, dans le pays déterminé par le nom de l'équipe sortie première lors du tirage au sort, les 1/2 finales du CHALLENGE EUROPEEN ont lieu sur le terrain de l'une des équipes qualifiées.

Si cette 1/2 finale oppose une équipe issue des poules qualificatives du CHALLENGE EUROPEEN à une équipe parachutée de HEINEKEN CUP, elle a lieu sur le terrain de l'équipe sortie des poules qualificatives CHALLENGE EUROPEEN. Si les deux équpes opposées ont le même parcours qualificatif, c'est le tirage su sort qui détermine l'équipe hôte du match.

Finale :

La finale se déroule sur terrain neutre, déterminé par l'ERC ; elle a en général lieu la veille de la finale de HEINEKEN CUP.

 

Références :

https://en.wikipedia.org/wiki/European_Challenge_Cup
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Logo_European_Challenge_Cup.pnghttps://www.ercrugby.com/fra/amlinchallengecup/index.php
https://www.ercrugby.com/fra/amlinchallengecup/index.php
https://www.ercrugby.com/eng/amlinchallengecup/index.phpreçoit

 

Imprimer E-mail

HEINEKEN CUP

Heineken_Cup

HEINEKEN CUP

ORGANISATION ET REGLES DE L'EPREUVE 

PRESENTATION

  • La coupe d'Europe de Rugby à XV, connue sous le nom de son sponsor néerlandais "Heineken Cup", ou "HCup" en France du fait des restrictions liées à l'application des lois sur l'interdiction des publicités pour les boissons alcoolisées, est née en 1995 d'une initiative du COMITE DES SIX NATIONS souhaitant l'organisation d'une épreuve internationale interclubs rassemblant des clubs ou franchises régionales issus des nations disputant le Tournoi des 6 Nations.
    Une entité commerciale de droit irlandais, l'EUROPEAN CLUB RUGBY, ayant son siège comme les autres organisations internationales à DUBLIN, constituée de représentants des six Fédérations concernées, et des Ligues Nationales des Clubs Professionnels anglais et français d'où sont issues les équipes de ces deux nations, a la charge de l'organisation sportive de cette épreuve, tant dans le domaine sportif (organisation, calendrier, arbitrage et discipline) qu'économique (sponsoring, droits télévisés, etc ...) et financier.
  • Bien que d'un grand intérêt sportif, cette épreuve n'a pas encore atteint sa maturité ni son point d'équilibre et fait l'objet de vives polémiques entre participants, avec menaces de retraits de la compétation. En effet, cette épreuve n'apparaît pas équilibrée et favorise incontestablement certaines Fédérations (nations celtes, rejointes maintenant par l'Italie), qui en ont fait l'axe central de l'organisation de leur professionnalisme, avec création autoritaire de franchises où sont rassemblés les meilleurs joueurs, suppression des championnats professionnels internes, pour l'intérêt supérieur et les succès de leur équipe nationale, but ultime de cette organisation "prussienne",  dirigiste et centraliste, bien éloignée des thèses libérales.
    Dans cette organisation, les nations riches (Angleterre, France), à fort potentiel économique, dotées d'une base de licenciés sans commune mesure avec leurs adversaires, mais engagées prioritairement dans des championnats nationaux essentiels pour la popularité et l'expansion du rugby et le bon équilibre économique et financier des clubs, épuisant pour les organismes des joueurs,  ne sont inconstestablement pas sur un pied d'égalité avec les Celtes et sont souvent condamnés à jouer les faire-valoir avec leur équipe "bis", ou de vache à lait économique pour leurs adversaires.
    La Ligue Professionnelle anglaise, suivie assurément par la Ligue française, ont demandé une modification sensible dans l'organisation de l'épreuve, à l'occasion des prochaines discussions qui doivent présider à son déroulement à partir de 2014.

FORMAT DE L'EPREUVE

NOMBRE D'EQUIPES


Depuis 1999, le nombre d'équipes disputant la HCUP s'élève à 24 ; elles proviennent des 6 Nations disputant le Tournoi du même nom.

Il s'agit pour l'Angleterre et la France d'équipes disputant le championnat anglais (AVIVA CUP) ou français (TOP 14) de première division professionnelle, et pour les nations celtes et l'Italie de franchises professionnelles créees par leurs fédérations respectives et rassemblées au sein d'un championnat multinational appelé "RABO PRO12" du nom de son sponsor actuel (anciennes "Ligue Celtique", puis "Magner's League").

  • France : 6 représentants français sont les six équipes de clubs classées aux six premières places du championnat professionnel TOP 14 qui comporte 14 équipes ; la représentation nationale française est donc sujette à variations d'une année sur l'autre ;

  • Angleterre : 6 équipes de clubs classées aux six premières places du championnat professionnel AVIVA CUP, qui comporte 12 équipes ; la représentation anglaise est donc sujette à variations d'une année sur l'autre.

  • Irlande : 3 franchises, choisies parmi les quatre existantes en fonction de leurs résultats en ROBODIRECT PRO12

  • Pays-de-Galles : 3 franchises, choisies parmi les quatre existantes, en fonction de leurs résultats en RABODIRECT PRO12et Coupe Anglo-Galloise

  • Ecosse : les 2 franchises existantes disputant la RABODIRECT PRO12 sont automatiquement qualifiées pour la HEINECKEN CUP, quel que soit leurs résultats

  • Italie : les deux franchises engagées par la Fédération Italienne en RABODIRECT PRO 12 sont automatiquement qualifiées pour la HEINECKEN CUP, quel que soit leurs résultats

Les deux places supplémentaires sont réservées à une équipe  des Fédérations dont un représentant a remporté l'HEINECKEN CUP ou la AMLIN CUP.

Cependant, l'ANGLETERRE et la FRANCE ne pouvant avoir plus de 7 représentants dans la HEINECKEN, s'il advient que des équipes représentantes de l'une de ces Fédérations remportent à la fois l'HEINECKEN CUP et l'AMLIN CUP, la vingt-quatrième place de la HEINECKEN CUP va au représentant de l'une des autres Fédérations ayant le meilleur classement européen, mais n'étant pas qualifiée jusque là (puisque l'ECOSSE et l'ITALIE ne possèdent que deux franchises professionnelles, toutes deux qualifiées en H.Cup, la 24eme place revient alors à la franchise irlandaise ou galloise terminant dernière pour sa fédération en RABODIRECT PRO 12)

DUREE de l'EPREUVE

L'Heineken Cup est la la plus récente parmi les grandes épreuves de l'hémisphère nord, apparue alors que les autres compétitions (championnaits nationaux, tournoi des 6 nations, tournées d'été -juin- et d'automne -novembre-, coupe du monde) remplissaient déjà abondamment le calendrier international. Apparue sur un mode mineur en 1995, elle atteint son plein développement actuel à 24 clubs à la fin du siècle ; en raison des six journées de matches de poule qu'exigeait une telle organisation, plus trois journées de phases finales, ce sont neuf dates qui ont du être dégagées dans un calendrier déjà surchargé.

Les journées de Heineken Cup sont donc parcellisées, venant interrompre les championnats nationaux, à des dates où ceux-ci sont déja pleinement lancés.
Pendant les phases de poule, chaque journée s'étale sur les trois jours d'un week-end, les premiers se déroulant le vendredi soir, les derniers le dimanche soir, tous étant diffusés par les chaînes de télévision ayant acquis les droits de retransmission de la Heineken Cup :

  • deux journées ont lieu au mois d'octobre, les deuxième et troisième week-end du mois pour 2012.
  • deux journées ont lieu au mois de décembre, les econd et troisième week-end du mois pour 2012.
  • deux journées ont lieu au mois de janvier, les second et troisième week-end du mois pour 2013 ;

A l'issue de ces six journées, les six qualifiés pour les phases éliminatoires sont connus ; l'Heineken s'interrompt alors pendant deux mois, laissant la place aux matches du Tournoi des 6 Nations, qui doublonnent souvent avec les matches de championnats nationaux. La compétition reprend alors au mois d'avril pour les matches éliminatoires de phase finale :

  • quarts de finale le premier week-end d'avril en 2013, une semaine après Pâques
  • demi-finale le quatrième week-end d'avril

La compétittion se termine au mois de mai, partageant alors la vedette avec les phases finales des championnats nationaux

  • finale le troisième week-end du mois de mai (week-end de Pentecôte en 2013)

Cet important saucissonnage nuit incontestablement à l'intérêt et à la lisibilité de l'épreuve ; toutes les nations engagées ont fait d'incontestables efforts pour insérer l'épreuve dans un calendrier démentiel dans un sport aussi éprouvant physiquement, mais la situation actuelle doit être améliorée pour l'intérêt d'une épreuve magnifique et de haut niveau, mais dont le fil se perd dans les entrelacs des matches internationaux et des championnats nationaux.

 

ATTRIBUTION DES POINTS

Durant la phase de championnat, où chaque équipe rencontre chacun de ses trois adversaires à domicile et à l'extérieur, l'attribution des points est conforme aux standards internationaux de l'IRP :

  • 4 points pour une victoire
  • 2 points pour un match nul
  • 0 point pour une défaire

Ce système est complété par un système de bonus, censé favoriser un jeu offensif

  • bonus offensif : 1 point de bonus offensif vient récompenser la ou les équipes ayant inscrit au moins 4 essais lors de la rencontre
  • bonus défensif : 1 point de bonus défensif vient récompenser l'équipe ayant perdu le match avec un écart maximal de 7 points

Les deux bonus sont cumulables : ainsi, une équipe ayant perdu son match par sept points (ou moins d'écart), et ayant marqué 4 essais, marque deux points de bonus, à l'instar de celle qui a réalisé un match nul

 

DEROULEMENT DE L'EPREUVE

PHASE DE POULE QUALIFICATIVE

Constitution des Poules :

Les 24 équipes qualifiées sont réparties dans quatre chapeaux de six équipes.

Les équipes sont classées selon le classement européen ERC qui attribue des points aux équipes en fonction de leurs résultats sur les quatre dernières années.

L'équipe vainqueur de la Coupe l'année écoulée et les cinq équipes les mieux classées au classement ERC consituent le chapeau n° 1 ; les six équipes suivantes constituent le chapeau n° 2, les six suivantes le chapeau n° 3 et les six dernières le chapeau n°4.

La constitution d'une poule est effectuée par tirage au sort d'une équipe dans chanque chapeau ; ainsi il ne peut y avoir deux équipes d'une même Fédération dans chanque poule, hors le cas de l'Angleterre ou de la France lorsqu'elles ont sept qualifiés.

Déroulement des matches et classement final :

Au sein d'une poule, chacun des équipes joue deux fois contre ses trois adversaires, (à domicile et à l'extérieur), ce qui fait un total de 12 matches par poule.

A l'issue de ces matches, chaque équipe est classée au sein de cette poule conformément aux critères d'attribution des points vus ci-dessus.

Le premier de chaque poule, ainsi que les deux meilleurs seconds de poule ayant obtenu le plus de points sont qualifiés pour la phase éliminatoire (1/4 de finale) ; si parmi les meilleurs seconds, deux équipes d'une même poule sont ex-aequo, elles sont départagées par les résultats cumulés de leurs deux matches de poule ; si elles sont toujours ex-aequo, au nombre d'essais marqués, enfin à la meilleure différence de points. Si les équipes classées secondes ex-aequo pour une place qualificative n'appartiennent pas à la même poule, elles sont départagées par leurs résultats globaux durant la phase de poule, d'abord en fonction du nombre d'essais marqués, puis la différence de points (points marqués - points encaissés), puis en fonction du nombre de joueurs suspendus. En cas d'égalité absolue sur tous ces critères, un tirage au sort désigne le qualifié.

Parmi les seconds de poule, ceux classés troisième, quatrième et cinquième sont directement reversés en 1/4 de finale du Challenge Européen, l'AMLIN CUP

PHASE FINALE : MATCHES ELIMINATOIRES

Les trois tours de phases finales (1/4 finale, 1/2 finale et finale) se disputent donc sur un match éliminatoire ; en cas d'égalité au terme de la rencontre, les équipes sont départagées par une prolongation de deux fois dix minutes. Si elle n'est pas suffisante, la victoire va à l'équipe ayant inscrit le plus d'essais : en dernier recours, une séance de tir au but (équivalent du tir de pénalty au football) sert de critère pour désigner le vainqueur.

1/4 finales :

Il rassemble les 6 équipes vainqueurs de leur poule respective, et les deux meilleurs seconds. qui, en fonction des points obtenus, sont classées de UN à HUIT ; avec ce système, deux équipes ayant disputé la même poule peuvent donc se rencontrer une troisième fois, sur un terrain qui n'est pas neutre puisque étant celui de l'équipe la mieux classée.

  • L'équipe classée n°1    rencontre l'équipe n°8
  • L'équipe classée n°2 rencontre l'équipe n°7
  • L'équipe classée n°3 rencontre l'équipe n°6
  • L'équipe classée n°4 rencontre l'équipe n°5

Le classement obtenu au terme des poules est très important, déterminant dans la plupart des cas ! En effet, les équipes classées 1 à 4 ont l'énorme avantage de disputer leur 1/4 de finale à domicile, devant leur public

1/2 finales :

Chaque match est éliminatoire.
Elles sont tirées au sort parmi les quatre équipes qualifiées ; elles se jouent sur un stade neutre, mais dans le pays de l'équipe dont le nom est sorti premier lors du tirage au sort entre les quatre qualifiés.

Ces stades doivent cependant posséder une contenance minimale de 20.000 places assises, et être situés dans le pays désigné pour recevoir le match ; des exceptions ont été admises cependant ces dernières années, notammant avec le BIARRITZ OLYMPIQUE disputant ses 1/2 finales 2008 ET 2010  au stade d'Anoeta à SAINT-SEBASTIEN en ESPAGNE, stade le plus proche de BIARRITZ parmi ceux correspondant aux critères de l'ERC.

Finale :

La finale a lieu dans un stade désigné par l'ERC un an à l'avance, ce qui est parfois pénalisant pour les supporters et l'intérêt de la rencontre lorsque les deux équipes qualifiées sont issues de la même Fédération : la finale 2012 entre deux franchises irlandaises a eu lieu au stade de Twikenham à Londres, alors que les finales entre équipes françaises se sont déroulées à DUBLIN en 2003 (Stade Toulousain -USA Perpignan), et à MURRAYFIELD en 2005 (Stade Toulousain - Stade Français), celle de 2010 au Stade de France (Biarritz Olympique - Stade Toulousain) constituant l'exception.

Le vainqueur de ce match remporte pour un an la HEINEKEN CUP et le titre de CHAMPION d'EUROPE.

 

Imprimer E-mail

Plus d'articles...